lundi, mars 26, 2012

L'Affaire Jane Eyre de Jasper Fforde

4ème de couverture:
Dans le monde de Thursday Next, la littérature fait quasiment office de religion. A tel point qu'une brigade spéciale a dû être créée pour s'occuper d'affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l'origine des plus folles inventions, on a parfois envie d'un peu plus d'aventure. Alors, lorsque Jane Eyre, l'héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman de Charlotte Brontë d'une fin certaine...
Je n'aurais probablement jamais lu ce livre sans les critiques élogieuses que l'on peut lire dans la blogosphère. Malgré cela, en ouvrant l'affaire Jane Eyre, je ne savais pas à quoi m'attendre, à part quelques longueurs par ci par là, je ne suis pas déçue. Jasper Fforde a inventé un univers original et loufoque:

Imaginez un monde où il existe une police pour tout et n'importe quoi, où l'on peut voyager dans le temps et dans les livres ou encore l'on peut croiser vampires et loups-garous. C'est dans cet univers que vit Thursday Next (littéralement Jeudi Prochain), agent à la brigade littéraire.
Son travail consiste entre autre à débusquer les contrefaçons, rien de bien excitant jusqu'au jour où elle croise Achéron Hadès un de ses anciens professeurs devenu un ennemi de l’État.

Cette héroïne indépendante et drôle m'a tout de suite plu, sans parler de son travail que les lecteurs ne peuvent qu'envier. Les midinettes seront également ravie d'apprendre qu'il y a un peu de romance dans ce livre mettant bien sur en scène Thursday. Les autres personnages restent un peu en arrière plan, à part le très charismatique et machiavélique Achéron Hadès.
Il est le stéréotype même du vilain méchant, n'agissant que pour le mal à l'état pur et non pour un but cupide. Malgré sa cruauté, il est très drôle et nous l'apprécions alors quand même.

N'ayant pas lu Jane Eyre, j'avais peur d'être un peu largué et de ne pas tout comprendre à l'intrigue. Bien sur, le roman d'Emily Brontë joue un rôle majeur dans ce livre mais il est tout à fait compréhensible sans l'avoir lu. Le hic est qu'il dévoile une bonne partie des événements de Jane Eyre. Personnellement, Jane Eyre était déjà dans ma wish avant d'avoir commencé ce roman et celui-ci m'a donné encore plus envie de le lire.
Outre Jane Eyre, les références littéraires sont abondantes: de nombreux clins d’œil à Shakespeare et les différentes polémiques relatives à la pérennité de ses œuvres,à Lewis Carroll, Jane Austen ou encore Bram Stoker pour n'en citer que quelques uns. Je n'ai pas toujours compris les allusions à ces œuvres mais cela ne m'a pas empêché de comprendre le reste.

Le style de Jasper Fford est fluide, très agréable à lire. Les chapitres sont relativement courts mais parfois quelques longueurs alourdissent le récit. L'auteur fait preuve d'une imagination débordante, je pense en particulier à toutes les inventions déjantés mais enviable de l'oncle de Thursday. Humour et uchronie sont omniprésents et nous font passer un très bon moment.
Malgré ces 410 pages, l'affaire Jane Eyre se lit à une vitesse déconcertante !

J'ai beaucoup aimé L'affaire Jane Eyre pour ses personnages, son humour et son intrigue original. Ce n'est pas tout à fait un coup de cœur mais je lirais surement la suite.

3 commentaires:

  1. Il a l'air bien sympa ! :) Il faudrait que je lise Jane Eyre avant surtout qu'il est dans ma PAL !

    RépondreSupprimer
  2. J'avais aussi beaucoup aimé l'humour du livre :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai adorée du début à la fin, un gros coup de cœur !
    Les suivants sont tous aussi géniaux et loufoques, j'adore l'écriture de Jasper Fforde :) !

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails